Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hyppo PRESS

Hyppo PRESS

Menu
Lex CEU

Lex CEU

Lex CEU

Vendredi 27 Mai, le gouvernement hongrois devait répondre à la procédure d'infraction au droit européen prononcé par l'UE. Cette procédure concerne la loi hongroise prise en Avril obligeant la fermeture des universités étrangères ne possédant pas de campus dans leur pays d'origine. Pour cette loi nationale jugée illégale par l'Union Européenne, la Hongrie encourt le retrait de son droit de vote à Bruxelles.

La sévérité de cette résolution se justifie également par la récente politique de Budapest consistant à systématiquement envoyer en prison les réfugiés passant ses frontières, d'interdire le financement international des ONG et d'imposer la fermeture de l'Université d'Europe Centrale (véritable cible de la loi évoquée au paragraphe précédent). Le très fort recul du concept d'une société ouverte en Hongrie fait écho à la dérive autoritaire accusée par ses voisins indirects que sont la Russie de M. Poutine et la Turquie de M. Erdogan.

Cependant, pour être officiellement déclaré, ce retrait de droit de vote doit bénéficier d'une unanimité au Conseil Européen regroupant les représentants des gouvernements de chaque membre de l'UE.

 

L'Université d'Europe Centrale (C.E.U) a été fondée en 1991 par Georges Soros, un investisseur hongro-américain, militant pour un libéralisme intellectuel. La C.E.U forme ses étudiants en Droit et en Politique et est vue comme une gêne par le gouvernement de M. Orban.

- - - - -

Friday 27 May, the hungarian government had to respond to the infrigement procedure taken by the EU. This legal procedure concerns the Hungarian law passed in April obliging the closure of foreign universities which do not have a campus in their country of origin. For this national law deemed illegal by the European Union, Hungary incurs the withdrawal of its right to vote in Brussels.

The severity of this resolution is also justified by the recent Budapest policy of systematically sending refugees crossing its borders, banning international funding of NGOs and imposing the closure of the Central European University - target of the law referred to in the preceding paragraph. The very sharp decline in the concept of an open society in Hungary echoes the authoritarian drift accused by its indirect neighbors, Russia of Mr Putin and Turkey of Mr Erdogan.
However, to be officially declared, this withdrawal of the right to vote must be unanimously approved by the European Council, bringing together the representatives of the governments of each member of the EU.

 

The University of Central Europe (CEU) was founded in 1991 by Georges Soros, a Hungarian-American investor, a militant for intellectual liberalism. The University trains its students in Law and Politics and is seen as an embarrassment by the government of Mr. Orban.